Critique du N°209 d'Oxygène par LC, le droit de réponse !

Publié le par Aulnay maintenant

Critique du N°209 d'Oxygène par LC, le droit de réponse !

Il y a quelques jours, notre frère de lait a publié sur Aulnay Autrement ses habituelles critiques du mensuel municipal Oxygène. Puisqu'il manie la critique facile avec force et vivacité, nous allons ici le mettre à l'épreuve de la vérité, le confronter à sa propre ignorance. Revenons sur quelques points de l'analyse réalisée par le corbeau.

Pages 4 à 8 : La rubrique "Aulnay en images" propose une rétrospective des évènements du mois dernier, donc de janvier. Bruno Beschizza et Séverine Maroun, qui sont, rappelons-le, candidats aux élections départementales n'y apparaissent que deux fois chacun. Un progrès ou une erreur ?
A part cela, la rédaction poursuit allègrement la transformation d'Oxygène. Encore quelques numéros comme cela et le journal à destination des aulnaysiens (plus de 80.000 habitants) va devenir le bulletin paroissial de l'église (catholique) de Saint-Joseph ! Ce mois-ci, les quelques fidèles de cette communauté religieuse retrouveront en images le concert polonais et la crèche...

LC de Aulnay Autrement

Un maire qui apparaît dans le journal municipal de... sa propre ville. Quel scoop ! Le contraire serait surprenant, voire regrettable. Non mais franchement, imaginez les aulnaysiens en train de lire un Oxygène sans la moindre de photo du maire à l'intérieur, cela renverrait l'image d'un maire absent qui n'est même pas au service de la population. Une image qui serait alors contradictoire avec le quotidien de Bruno Beschizza: les jours de la semaine, il les passe en mairie ou en réunion pour représenter la ville, tandis que le week-end, il passe ses journées à représenter la municipalité et écouter les remarques de la population sur les marchés et événements de la ville. Alors oui, c'est vrai, il accorde aussi quelques interviews dans les médias: et alors ? Faut-il se plaindre d'un maire qui fait la publicité de sa ville, Aulnay-sous-Bois ?

Concernant la potentielle transformation d'Oxygène en un bulletin paroissial de l'église Saint-Joseph, il y a de quoi s'étouffer (de rire). En quoi un concert de musique est l'expression d'une religion ? Savez-vous pourquoi ce concert de chants polonais s'est-il déroulé dans une église ? Tout simplement pour les excellentes conditions acoustiques qu'apportent ces lieux, aussi bien pour les artistes que pour ceux qui les écoutent. Pour les photos de la crèche vivante, même si ce moment a représenté un passage d'un texte religieux, il s'agit également et surtout d'une initiative locale qui mérite la lumière d'un journal local. Car oui: ces événements s'adressent à toute la population d'Aulnay-sous-Bois, et non pas qu'aux fidèles catholiques...

Page 13 à 17 : le gros dossier du moment : Aulnay s'éveille. Au la lecture du titre, cela pourrait faire référence à la chanson de Jacques Lanzmann et Jacques Dutronc, Il est cinq heures, Paris s'éveille mais on est plutôt dans le registre du 13 heures de Jean-Pierre Pernaud. No (more) comment.

LC de Aulnay Autrement

Le "No (more comment." sous entend un soupçon d'ironie, comme si notre ami le corbeau se contrefichait totalement du travail de ces employés communaux de terrain, que l'on ne voit pas toujours du fait de leurs horaires décalés ou de la discrétion de leur métier. Au contraire, à Aulnay Maintenant, nous pensons que ce type d'articles devrait être multiplié car les employés communaux, quand ils sont en nombre suffisant et correctement déployés, exercent avec excellence des missions indispensables du quotidien: propreté, loisirs, éducation, santé, entretien des espaces verts, culture, etc. Merci à vous tous qui participez à l’embellissement de notre ville !

Page 23 : encore les seniors avec les voeux du maire sur quatre soirées, en pleine campagne électorale ! Où est le mal ?

LC de Aulnay Autrement

Une ville a besoin de toute sa population: les jeunes, les moins jeunes et même les seniors ! Nous avons presque envie de dire "et surtout les seniors !" car ils nous permettent d'apprendre des erreurs du passé et leur présence favorise l'entretien du souvenir et de la mémoire. Que seraient les commémorations du 8 mai et du 11 novembre sans nos anciens ? Que seraient les marchés du dimanche matin sans cette mamie qui a du mal à marcher mais qui engage aisément la discussion sur les tracas du quotidien ? Que serait la pétanque sans ces papis qui jouent aux boules pour occuper le temps ?

Alors oui, j'aime mes petits vieux ! Par contre, là où règne une certaine injustice dans ces soirées de voeux du maire, c'est que rien n'est véritablement fait pour les jeunes collégiens, lycéens et étudiants. On pense aux employés communaux, aux familles démunies, aux seniors et ensuite plus généralement aux aulnaysiens. Mais il faudrait aussi penser à cette jeunesse qui n'attend que ça d'être sollicitée pour un moment convivial. Une sorte de "boom du samedi soir" (désolé, je suis un ancien...) avec quelques chips, du Coca et un peu de musique.

Page 47 : l'annonce d'un concert organisé par une nouvelle association d'Aulnay-sous-Bois, Aulnitalia présidée par une certaine Frédérique... Beschizza. Nous ignorons à ce jour si cette page idéalement située en 3e de couverture a fait l'objet d'une facturation.

LC de Aulnay Autrement

Alors là ! A Aulnay Maintenant, nous avons été choqués, sidérés, offusqués et même très énervés à la lecture de ces dernières lignes fort méprisantes et allègrement condamnables. Comment peut-on insinuer de tels mensonges publiquement ? Car derrière ce questionnement se cache une véritable insinuation diffamatoire à l'encontre de la femme du maire qui, nous l'espérons en tous cas, doit absolument mener une action en justice pour faire condamner ces propos douteux et laver son honneur bafoué.

Cela révèle en tous cas l'esprit de l'auteur socialiste: rien de tel que d'atteindre des postes et fonctions publiques rémunérées pour en faire un pouvoir et des profits personnels à partager avec les proches.

Il faut souhaiter que ce caractère profiteur et opportuniste ne soit pas oublié dans quelques semaines lors des élections départementales !

Commenter cet article