Après les mariages illégaux, les employés terroristes..

Publié le par Aulnay maintenant

Voici l'image des deux frères qui circule en ce moment dans la presse
Voici l'image des deux frères qui circule en ce moment dans la presse

La semaine dernière, toute la presse nationale et locale s'en est fait écho: Aulnay-sous-Bois apparaît dans l'affaire des odieux attentats proférés contre Charlie Hebdo et une épicerie cacher de Vincennes. En cause ? Deux jeunes, les frères Mehdi et Mohamed Belhoucine, sont soupçonnés d’appartenir à la nébuleuse terroriste et d’être des complices d’Amedy Coulibaly. Leur rapport avec notre bonne ville: tous deux ont été employés, par le passé, des services municipaux.

Vous l'aurez sans doute lu dans la presse, Mehdi et Mohamed Belhoucine ont été employés comme animateurs jeunesse périscolaires. Ils ont été recrutés à des postes temporaires, en 2011 et 2012 pour l’un, et de 2010 à septembre 2014 pour l’autre.

Là où l'affaire devient relativement grave, c'est que Mohamed Belhoucine est connu des services de police pour des faits de cyberjihadisme franco-algérien et fut condamné à deux ans de prison en juin 2014 pour avoir, avec ses compétences en informatique, participé à une filière d'envoi d'apprentis-jihadistes au Pakistan ou en Afghanistan, peine couverte par sa détention provisoire. Malgré ces faits avérés par la justice, il a quand même été embauché par la mairie et a été au contact de jeunes pendant de nombreux mois.

Ainsi, l'émoi est grand du côté des parents. Certains s'inquiètent que des individus pareils puissent être aussi facilement au contact de leurs enfants. D'autres s'interrogent: si les deux frères avaient tenté d'embrigader dans des filières terroristes les jeunes fréquentés, qu'est-ce que cela aurait donné ? Aurait-on eut le droit à d'autres attentats mêlant des jeunes aux pensées jusqu'alors innocentes ? Ou pire, aurait-on pu carrément avoir une prise d'otage dans le club de loisirs où exerçaient les deux frères ?

Espérons que l'émotion va se calmer et que les spéculations vont se tasser. Il est normal de s’inquiéter, mais il faut savoir rester prudent. Nul doute que les services de police vont se pencher sur les services fréquentés par les deux frères. Le principal étant que ces deux individus soient écroués pour éviter d'embrigader toute personne dans leur monde barbare.

Après l'affaire des mariages illégaux, c'est donc un nouveau cadavre tout droit sorti des armoires de la mairie qui fait la Une des journaux... Espérons que lumière sera faite sur cette triste affaire que nous aurions pu éviter. Le législateur doit impérativement renforcer les moyens de contrôle du passé judiciaire de tout futur employé, surtout lorsqu'il a un passé terroriste à son actif !

Commenter cet article

clement 09/02/2015 12:13

mon commentaire précédent est lié à la phrase: "Malgré ces faits avérés par la justice, il a quand même été embauché par la mairie" qui n' a en fait aucun sens !!

clement 09/02/2015 12:09

je lis que la condamnation de M. B. a été prononcée en juin 2014, alors que les embauches ont eu lieu en 2010 et 2011.
Ou est le problème dans ce cas ?